Blog grossesse

Envie d’un bébé, l’histoire de ma grossesse.

 

Ma grossesse, l’attente et mon envie de bébé.

Mon ventre a 7 mois de grossesse, bidon rond de femme enceinte. Mon envie de bébé.

Je me suis toujours imaginée maman, pour moi c’était inconcevable de ne jamais l’être – peu importe le moyen. Je n’étais pas pour autant pressée par le temps, je suis encore très jeune et je me disais simplement que j’attendrais que mon chéri soit prêt. Je ne voulais rien lui imposer et surtout pas l’entendre dire « oui » un jour en se sentant « forcé ». Il savait que je désirais être maman un jour et que je ne voulais pas l’être trop tard mais étant plus jeune que lui nous avions le temps, je ne lui en parlais donc pas spécialement.

Puis petit à petit il a commencé à me faire de plus en plus d’allusions et à évoquer souvent le fait que nous pourrions construire notre famille. Il se voyait vieillir, ses cousins et cousines devenaient parents, il avait de plus en plus envie de connaître cela à son tour alors nous en avons discuté plus sérieusement, un bébé impliquant beaucoup de responsabilités. Plus nous en discutions et plus je sentais naître cette envie de donner la vie.

J’ai cessé de prendre ma pilule le jour de la Saint Valentin, un beau cadeau que nous avions décidé de nous faire tous les deux. Ce que je n’avais pas prévu c’est qu’un bébé peut mettre beaucoup de temps à faire son petit nids… Autour de moi les mamans n’avaient jamais eu de difficultés et étaient tombées rapidement enceinte. Naïvement je pensais que ce serait aussi mon cas si je n’avais pas de problèmes particuliers, nous avions décidé que j’arrêtais la pilule mais de ne pas pour autant programmer les essais bébé. On souhaitait laisser faire la nature…

2 mois. 4 mois. 6 mois. La nature commençait cependant à être un peu longue. Ce n’est pas grand chose quand on y pense mais les jours, les semaines, les mois deviennent très long quand l’envie est présente. On voit toujours plus de femmes enceintes que d’habitude, on commence à se poser des questions, autour de nous les proches se lancent aussi dans l’aventure et deviennent de futurs parents beaucoup plus forcément. C’est là que ça devient une « obsession« , dès l’instant où l’on vous dit « Surtout il ne faut pas y penser, sinon ça ne viendra pas ». C’est facile à dire, facile à comprendre mais beaucoup moins à appliquer puisque c’est quelque chose que l’on ne peut pas contrôler.

Il y a eu beaucoup de déceptions, de tests négatifs après de longues périodes de nausées/maux de ventre/absence de règles qui me laissaient espérer inutilement. Vers le 9ème mois d’essai j’ai commencé à douter. Je me suis dit qu’après tout ce n’était pas le moment, je ne devais pas être prête. J’ai décidé de laisser faire le destin. Je n’ai pas repris ma pilule mais j’ai arrêté d’y penser pour la simple et bonne raison que je n’en avais presque plus envie. Pourquoi ? Parce que j’étais lassée des déceptions, parce que c’était difficile à vivre, parce que j’étais déçue de devoir attendre aussi longtemps et que je redoutais de devoir patienter encore. Pour moi si ça ne venait pas c’est parce qu’il ne le fallait pas.

Je n’avais parlé à personne de mes essais parce que je ne voulais pas entendre constamment « alors, toujours pas ? » et ressentir une quelconque pression. C’était un bon et un mauvais choix car au final je la ressentais quand même quand j’entendais ma mère ou ma belle-mère dire « C’est quand que je deviendrais mamie, pourquoi vous ne voulez pas me faire des petits-enfants ? » et surtout je ne pouvais pas me confier. J’évitais de parler de mon ressenti à mon chéri car je savais que le fait d’attendre lui faisait peur, il ne comprenait pas pourquoi c’était aussi rapide pour les autres et pas pour nous. Je tentais de lui rassurer en lui expliquant que c’était normal, que je n’avais pas de cycles réguliers, que la pilule m’avait légèrement foutue en l’air mais je ne voulais pas le stresser plus que je ne l’étais déjà.

Et puis un beau jour j’ai eu mal au ventre… je me disais que mes règles n’allaient pas tarder, encore. Ce n’était toujours pas le bon mois et il me faudrait les attendre encore le mois d’après avec appréhension, puis le mois suivant et ainsi de suite. Deux semaines plus tard les douleurs étaient toujours là mais pas les règles. Je ne m’inquiétais pas plus que ça car j’avais déjà eu des cycles de près de deux mois. Trois semaines et j’avais toujours mal… J’en avais assez d’attendre et comme je savais que la vue d’un test négatif déclenchait souvent mes règles dans les jours suivants (c’est psychologique…) j’ai décidé d’en faire un. Je l’ai posé sur l’étagère de mes toilettes et je suis partie jeter l’emballage le temps que la barre de contrôle apparaisse, de retour je prends le test comme à mon habitude et m’attends à découvrir la fameuse et unique barre quand… j’en découvre DEUX avec stupeur.

J’étais tellement étonnée que je me suis ruée sur la boîte en pensant m’être trompée et avoir fait un test d’ovulation. J’ai même relu la notice pour être sûre que deux barres voulaient dire positif… c’est bête car je le savais bien, mais j’étais persuadée que c’était impossible. J’ai été faire une prise de sang deux jours après, convaincue que là j’aurais un résultat négatif. Pourtant une fois encore le résultat était bon, mon petit Panda que je ne connaissais pas encore c’était installé depuis un mois et demi.

Un mois et demi que j’étais future maman sans le savoir. J’ai alors regretté beaucoup de choses comme le test d’un WRAP minceur bourré d’huiles essentielles, mes soins cheveux, la prise de médicaments… beaucoup d’appréhensions. Heureusement tout allait bien, j’ai eu mes premières nausées la semaine suivante (encore psychologique, j’en suis sûre… !) jusqu’au 4 ème mois. Je n’ai pas attendu le 3ème mois de ma grossesse pour l’annoncer mais le deuxième, j’étais vraiment trop pressée après avoir gardé ce secret aussi longtemps et je voulais offrir ce « cadeau » à mes parents et beaux-parents pour Noël. Quoi de plus beau ?

Ma grossesse n’a pas été trop difficile par rapport à d’autres si ce n’est que j’avais très souvent des douleurs au ventre, ce n’était pas des contractions que je n’ai jamais ressenti à part le jour J. Je n’ai pas eu de problèmes tels que les aigreurs d’estomac ou remontées acides, j’avais juste très/trop souvent faim ce qui m’a conduit à prendre un peu plus d’une dizaine de kilos. Le seul côté négatif de ma grossesse a été les vergetures. Des démangeaisons horribles, la peau qui brûle/craque, j’en ai assez souffert physiquement comme psychologiquement puisque je ne supportais pas l’idée que j’allais les garder à vie. Mais ça vaut le coup, c’est ce qu’on dit n’est-ce pas ?

Aujourd’hui les petits coups de pieds me manquent.

Que penseriez-vous d’une vidéo Youtube sur le sujet ?

Si vous souhaitez que je vous parle de ma grossesse n’hésitez pas à me poser des questions ici auxquelles je répondrais avec plaisir dans une vidéo.

4 réflexions au sujet de « Envie d’un bébé, l’histoire de ma grossesse. »

  1. J’ai beaucoup apprécié lire ton article, mon attente a été plus longue encore comme je te l’avais dit en commentant un autre de tes articles.. Je ne peux que comprendre le temps d’attente j’en étais arrivée à ne plus me sentir femme… bises

    J'aime

  2. merci pour cet article qui réchauffe un peu mon cœur de maman « en attente ». Je me retrouve beaucoup dans ton témoignage de cette attente douloureuse et croise les doigts que comme pour toi, elle ait une conclusion heureuse.

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis contente de t’apporter un peu de baume au coeur ! Ne t’en fais pas, la grossesse te paraît encore plus magique après avoir accouché. Je ne pensais pas du tout que cela me manquerait parce que j’avais hâte de voir mon bébé et que je ressentais surtout les désagréments, la mauvaise image que j’avais de moi, le fait de me sentir lourde et inutile… Mais maintenant je donnerais beaucoup pour revivre ça et ressentir encore ses petits coups de pieds. Seulement j’avais envie de dire aux mamans qu’elles ont le droit de ne pas toujours adoré être enceinte. 🙂

      J'aime

Dis moi ce que tu penses...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s