Séparation des parents et mere celibataire, comment bien la vivre pour la maman célibataire et l'enfant.
Vie de maman

Separation des parents, et l’enfant ?

le
10 mai 2018
Temps de lecture : 5 minutes

Une rupture amoureuse n’est jamais simple, mais elle devient beaucoup plus compliqué quand un ou des enfants sont présents. Si je pensais ma situation insurmontable, je me suis vite aperçue que le bonheur n’est jamais loin et qu’il ne tenait qu’à moi de le saisir. Avec une année de recul, je décide enfin d’écrire cet article qui me tient à cœur. J’espère qu’il aidera des parents dans la même situation ! Je vous explique comment j’ai surmonté ma séparation et comment j’ai essayé de préserver mon enfant.

 

Après une separation

Je n’entrerais pas dans les détails de ma separation (lien cliquable de l’article dans lequel je l’avais déjà évoquée), mais comme pour la plupart des personnes qui le vivent je suis passée par des étapes difficiles. Après 6 ans de vie commune, un enfant, des fiançailles et un projet de construction j’avais l’impression que le monde s’écroulait autour de moi. Je vous expliquais mes craintes mais également mon envie d’être plus épanouie et heureuse. Et maintenant ?

 

 

Parler à son enfant

Je savais que ce serait difficile pour mon fils. Peu importe la façon dont cela se passerait. La seule façon de l’aider à traverser cette étape était d’en parler avec lui.

Bien sûr je ne lui donnais pas les détails de la situation. Il ne fallait surtout pas dénigrer son papa ou montrer ma colère ! Je lui ai expliqué que l’on ne s’aimait plus d’amour, mais que l’amour que l’on ressentait pour lui était différent et ne s’éteindrait jamais. C’était très important, je ne voulais pas qu’il pense qu’on pouvait ne plus l’aimer un jour.

 

Je me suis appuyée sur un livre :

 

Livre pour parler de la séparation des parents et de la garde alternée aux enfants.

A bientot papa – 14€20

 

Il est disponible sur Amazon (lien cliquable ci-dessus) et il aborde très bien la garde alternée et la separation des parents. C’est un livre doux dans lequel un petit garçon et triste et fâché de voir son papa partir. Son ourson en peluche lui explique alors que son papa ours aussi est partit, mais qu’il le voit quand il veut pour de très bons moments. Il permet de mettre des mots sur la séparation, de façon plus simple… !

 

 

Accompagner sa colère

Les premiers mois ont été durs, il avait une grosse colère qu’il ne parvenait pas à exprimer autrement qu’avec des crises à l’école et chez sa nounou. Parfois de petites violences. Nous en avons énormément parlé. Je lui ai expliqué qu’il pouvait être en colère et triste, mais qu’il devait parler. Il pouvait pleurer, taper dans un coussin, mais pas se fâcher contre les autres.

Le plus important pour moi a été de ne pas changer ses repères. Je n’ai pas été plus « douce » avec lui, mais j’ai été plus présente. Je ne l’ai pas couvert de cadeaux pour me déculpabiliser. J’ai tenu à garder le même cadre éducatif. Il était réprimandé si nécessaire et je ne cédais pas, même s’il me disait « je suis triste quand papa n’est pas là« . J’ai remarqué qu’il avait compris que cela me touchait et qu’il pouvait en « jouer ».

J’ai moi-même beaucoup pleuré, j’avais parfois l’impression d’être trop dure avec lui, mais je me suis vite aperçue que ce cadre le rassurait. Il avait toujours sa chambre, ses jouets et sa maman ne changeait pas de comportement envers lui.

Petit à petit tout a pris sa place, les problèmes de l’école ont disparu et je l’ai senti beaucoup plus serein. Il sait qu’il y a un temps avec son papa, un autre avec sa maman et qu’il a toujours autant d’amour mais de façon différente. L’ambiance est plus calme et saine. Le fait de me sentir revivre et enfin en accord avec moi-même a contribué à son propre épanouissement.

 

Photographie heureuse pour illustrer ma nouvelle vie de maman solo.

 

Garde exclusive ou garde alternée ?

Au départ le Papa ne prenait son Panda que quand cela l’arrangeait, vis à vis du travail et de ses loisirs. Cette garde à l’amiable et anarchique ne me convenait pas. J’ai donc décidé de mettre en place une garde alternée pour qu’il prenne ses responsabilités et pour que notre Panda voit ses parents équitablement.

Nous avions donc chacun notre fils une semaine sur deux. La solution me semblait être idéale, mais je me suis vite aperçue que c’était trop compliqué pour l’équilibre de mon Panda…

Une semaine sur deux, il avait une éducation différente. Chez moi les règles de politesse sont essentielles, on mange des repas équilibrées, la télévision est limitée et les jeux vidéos sont interdits. Chez son papa les repas se prennent devant la télé, il y a peu de règles et il peut jouer à la console même avant de partir à l’école…

Autre problème, les soins n’étaient pas administrés correctement. Son eczéma n’était pas bien traité et empirait. J’ai commencé à envisager une garde plus classique où il passerait plus de temps chez moi.

Finalement, le Papa a pris la décision de lui même puisqu’il était embêté vis à vis du travail. Il a donc été convenu que je récupère la garde de mon fils et qu’il aurait un droit de visite et d’hébergement. Il le prend donc avec lui un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires.

 

 

Fixation du mode garde

Il est très important, dans tous les cas de figure, de faire authentifier la garde auprès du juge des affaires familiales. Tout comme la pension alimentaire si il y en a une, pour pouvoir vous retourner en cas de problème… Mais aussi parce que c’est plus clair une fois établie.

Il existe un document en ligne pour faire une demande au juge des affaires familiales . Qu’il s’agisse de fixer les droits parentaux et modes de garde ou de les modifier. Vous pouvez le remplir et le signer à deux si vous êtes d’accord sur la garde, ou l’envoyer seul(e) au juge des affaires familiales avec vos demandes et motifs.

 

 

Vivre sa vie de femme

Je crois avoir véritablement trouvé ma place de mère depuis cette rupture.

Autrefois je ne parvenais pas à me définir. Je n’étais plus une femme, j’étais juste multi-tâche. Utile. Je devais tout gérer sans reconnaissance, sans l’attention dont j’avais besoin et je me demandais sans cesse si j’étais vraiment une bonne mère.

J’ai appris à m’aimer, à trouver ma place seule. A être heureuse pour moi et ne plus vivre qu’à travers l’autre.

Je pensais ne plus être capable de faire confiance, ne plus jamais être aimée. Pourtant j’ai rencontré une personne formidable, qui me correspond et me complète parfaitement. Une personne avec laquelle je suis moi-même et avec qui je m’épanouis pleinement. Quelqu’un qui prend soin de mon enfant, de notre famille. C’est possible !

 

Le bonheur ne tient qu’à nous. 

 

Pour échanger sur votre expérience de maman ou de papa, sur mon blog de bébé et enfants !

  Comment avez-vous aidé vos enfants à surmonter votre rupture ?

Qu’est-ce qui a été le plus compliqué pour vous ?

 

 

 

TAGS
ARTICLES SIMILAIRES
8 Comments
  1. Répondre

    Souris

    7 février 2019

    En lisant ton article j’ai l’impression de l’avoir écrit, il me fait écho et décrit mot pour mot ce que je suis en train de vivre et ce que j’ai traversé.
    Alors je te remercie pour ça, car la fin est positive et me conforte dans mon idée que mon avenir sera forcément meilleur.
    Bonne continuation à toi et merci pour ton partage.

    • Répondre

      Amandine

      8 février 2019

      Merci à toi pour ton retour, je suis heureuse qu’il fasse écho et si il peut aider un peu.
      La fin est plus que positive, je ne regrette absolument pas ma décision et plus d’un an après je nage dans le bonheur !
      Tout va beaucoup mieux pour moi, mais aussi pour mon fils qui vit maintenant très bien la situation.
      Bonne continuation et plein de courage !

  2. Répondre

    julia

    27 avril 2019

    Coucou !je suis tombée sur ton blog en cherchant des idées d’anniversaire pour fils, et là je me laisse entraîner d’articles en articles, et me vint cette question comment as tu fait pour : « J’ai appris à m’aimer, à trouver ma place seule. A être heureuse pour moi et ne plus vivre qu’à travers l’autre. » ?
    Je suis aussi séparée et en ce moment j’essaie de faire ça mais je ne sais pas vraiment comment m’y prendre. et j’aimerai tant atteindre cet objectif.

    merci pour ton partage

    • Répondre

      Amandine

      6 mai 2019

      Bonjour Julia,

      Tout d’abord, je te souhaite beaucoup de courage ! On est beaucoup plus forte qu’on ne le croit et même si cela prend du temps, je suis persuadée que toi aussi tu arrives à apprendre à t’aimer sans l’autre et à t’épanouir.

      Je n’ai pas de solutions toutes faites. Je me suis concentrée un peu plus sur moi alors qu’avant je m’oubliais beaucoup, les autres passaient avant moi. J’ai pris du temps pour moi, pour prendre soin de moi. Je me suis accordée des après-midi cocooning à faire des soins, je me suis fait plaisir en m’achetant un livre et en cuisinant un bon plat dont j’avais envie. J’ai fais du shopping pour m’habiller comme je le souhaitais, me plaire et apprendre à aimer mon reflet. J’ai repris le sport pour me sentir plus forte et pour avoir un corps plus harmonieux… Pour me dépasser aussi. Je suis sortie avec des amies pour rire et ne pas rester chez moi à trop réfléchir. J’ai beaucoup écris ce que je ressentais…

      Merci à toi d’avoir consulté mon blog et si tu as besoin de plus de conseils ou d’une « oreille attentive », n’hésite pas. 🙂

  3. Répondre

    Claudia

    14 octobre 2019

    Bonjour
    Je suis tomber sur votre article qui m’a profondément touchée. J’aurai t’en de question à vous posez sur votre situation mais avant tout je vais vous faire une bref histoire si j’y arrive 😅.
    Cela fait un an que je suis séparée du père de ma fille ( elle a 14mois). Comme vous j’ai la garde complète et lui une fds sur deux. Sa fessais presque deux mois et plus qu’il ne voyais pas sa fille pour des raisons qui me son inconnu. Aujourd’hui nous venons de commencer un jugement temporaire qui me semble être bien mais il y a deux côtés qui me semble insurmontable. Nous n’arrivons pas à communiqués se qui me semble être très important pour le bien être de l’enfant. Il me dit que je dois passer par les avocats pour lui parler. S’en compter sa nouvelle blonde qui se mêle de notre histoire, disons qu’elle n’est pas facile et gros caractère. Se qui n’est pas facile pour moi car je suis de nature très douce et j’ai de la difficulté à m’imposer. Ensuite quand vient le moment de la fds du père de ma fille. Son retour à la maison m’a bouleverser. Je ne reconnaissais plus ma fille. Cela me mettais en colère tout en me fessant pleurer. Sa me fait peur pour le futur de ma fille. Je ne peux savoir se qu’il dira de MOI à notre enfant plus tard, comme vous je veux faire se qu’il y a de mieux pour ma fille et ne pas dénigrer son père à ses yeux. Je ne sais pas comment contrebalancer tout sa pour y arriver. Mais surtout ses vraiment le comportement de ma fille quand elle revient de chez son père qui m’inquiète et pour plus tard.
    Je recherche le soutient de femmes qui vivent la même histoire que moi. Je vous remercie très sincèrement et de votre partage.

    • Répondre

      Amandine

      14 octobre 2019

      Bonjour Claudia,

      Je comprends tout à fait ce que tu ressens et je suis désolée que tu sois obligée de passer par là.

      Si le papa n’est pas d’accord pour discuter, c’est encore plus compliqué. Passer par des avocats n’est
      pas simple et je ne pourrais malheureusement pas te renseigner à ce niveau-là, car bien heureusement je
      n’ai pas encore été obligée de passer par cette étape.

      Peut-être que ta fille a changé de comportement parce qu’elle est perturbée par ce gros changement ?
      Il lui faut sans doute le temps de s’habituer.

      Qu’est-ce qui a vraiment changé dans son comportement ? Si tu notes quelque chose qui te semble grave,
      si elle est vraiment mal, tu peux faire attester cela par un médecin ou un psychologue.

      Je te souhaite plein de courage !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Amandine
Vaucluse, France

Jeune maman du Sud Est de la France et petit Panda malicieux, nous partageons avec vous notre quotidien et nos découvertes. Maternité, éducation, loisirs, jeux et livres, sorties, et autres sujets... N'hésitez pas à me contacter pour toute demande : contact@amandinebarriol.com

Blogueuse a chien. Mascotte du blog chien de Maman Kawazu, Newton.
Quel blog du Sud suivre ? Un blog de maman du Sud Est, une blogueuse de Provence.
Recherche
Instagram
Instagram a retourné des données invalides.

On se rejoint sur Instagram ?

Newsletter
Tu veux recevoir des bons plans, des concours et connaître les nouveaux articles avant tout le monde ?