Temoignage de maman sur mon blog sur les complications après l'accouchement.
Témoignages

Témoignage de maman : Hémorragie après accouchement

le
12 juin 2019

Pour ce premier témoignage de maman, je vous raconte l’histoire de Jennifer, une jeune maman de 33 ans qui a vécu une rétention placentaire un mois seulement après son accouchement. Elle nous parle de cette complication peu connue qui est pourtant la cause de nombreux décès.

 

 

Complication après l’accouchement

J’ai ressenti de très vives douleurs au ventre le 7 Mars, environ un mois après avoir accouché. Comme toutes les femmes, je n’avais pas arrêté de saigner depuis ce grand jour et je pensais que le retour de couches en était la cause.

Les douleurs ressemblaient à celles des contractions ou de coliques, mais ça ne m’a pas inquiété tout de suite. Je suis allée aux toilettes et j’ai remarqué que je saignais un peu plus que d’habitude.

 

J’ai fais un premier malaise…

 

Après le deuxième malaise, mon compagnon a appelé mes parents. Il faisait ce qu’il pouvait pour me maintenir éveillée. Nous avons décidé que je devais partir aux urgences mais nous ne pouvions pas emmener notre bébé, une amie devait donc venir le garder pour la nuit.

Le temps que tout le monde arrive, mon hémorragie s’est aggravée et je ne pouvais plus partir en voiture. Nous n’avions plus qu’une solution, appeler les secours.

Qu’est-ce qu’il m’arrivait ? Je ne comprenais pas. Je me suis sentie partir et j’ai paniqué. J’ai commencé à pleurer en pensant que mon bébé risquait de grandir sans sa maman. Je ne pouvais pas la laisser, pas comme ça.

 

Des morceaux de placenta ?

 

Les pompiers sont arrivés et ils m’ont transporté aux urgences gynécologiques. Les médecins m’ont tout de suite fait une échographie et ont aperçu quelque chose, ils ont d’abord suspecté un morceau de placenta oublié. Quand je suis retournée en salle d’attente pour retrouver mes parents, ils étaient sous le choc. Pourtant, quelques minutes plus tard, ils m’ont demandé ma date d’accouchement : Le 4 Février. Ils étaient surpris et ont alors changé de diagnostic, plus d’un mois après ça ne pouvait être que des résidus de retour de couches

 

Opération obligatoire

 

J’ai réalisé une échographie de contrôle environ 10 jours plus tard, par prudence. Le gynécologue a confirmé le premier verdict, des morceaux de placenta avaient bien été oubliés ! Je risquais une septicémie et des problèmes de fertilité, une intervention devait être pratiquée.

J’ai été opérée le 28 Mars et j’ai pris le temps de récupérer, en me concentrant sur mon petit trésor. Heureusement, j’ai bien cicatrisé et j’ai eu beaucoup de chance. Si je partage mon témoignage de maman, c’est pour alerter les parents sur cette complication qui peut avoir de lourdes conséquences !

 

Témoignage sur la rétention placentaire et l'hémorragie après accouchement.

 

La rétention placentaire

On parle peu de cette complication et c’est pourtant une cause majeur de décès chez les mamans !  Mais qu’est-ce que c’est exactement ?

La retention placentaire est liée à la délivrance et elle survient lors de la troisième « phase » de l’accouchement. Vous le savez sûrement, tout le placenta doit être expulsé et avant un certain délai. Le temps de délivrance préconisé avant une intervention varie selon les pays. Par exemple, en Espagne il est de trente minutes.

En France, si l’accouchement est naturel, c’est sous une heure que l’expulsion du placenta doit être faite. Pour un accouchement provoqué, c’est une au bout d’une demi heure. Une intervention est pratiquée si l’expulsion tarde ou ne se passe pas comme prévu, pour ne pas mettre en danger la mère.

 

0,1 à 3% des accouchements sont concernés

 

Quand le placenta a été entièrement expulsé, l’utérus reprend sa forme initiale et ferme ses vaisseaux sanguins. C’est pour éviter une hémorragie que la délivrance doit être prise en charge correctement.

Le personnel de santé doit toujours vérifier que des morceaux n’ont pas échappés à l’expulsion. Si les saignements ne s’arrêtent pas ou qu’il en manque une partie, ils s’assurent à la main que la cavité utérine est vide. Ce genre d’intervention demande une anesthésie et une extraction manuelle peut avoir lieu, voir un curetage.

 

 

Une image à épingler sur Pinterest pour conserver ce témoignage de maman.

 

 

Vous avez vécu une rétention placentaire ? N’hésitez pas à en parler en commentaire. 

Si vous souhaitez raconter votre propre témoignage, sur n’importe quel sujet, contactez moi ! 

Vous pouvez aussi découvrir l’histoire de mon accouchement difficile.

TAGS
ARTICLES SIMILAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Amandine
Vaucluse, France

Jeune maman du Sud Est de la France et petit Panda malicieux, nous partageons avec vous notre quotidien et nos découvertes. Maternité, éducation, loisirs, jeux et livres, sorties, et autres sujets... N'hésitez pas à me contacter pour toute demande : contact@amandinebarriol.com

Blogueuse a chien. Mascotte du blog chien de Maman Kawazu, Newton.
Quel blog du Sud suivre ? Un blog de maman du Sud Est, une blogueuse de Provence.
Recherche
Newsletter
Tu veux recevoir des bons plans, des concours et connaître les nouveaux articles avant tout le monde ?